Africa-EU
Energy Partnership

Le forum SEforALL aborde la coopération énergétique UA-UE et les implications de la guerre en Ukraine

Un dialogue politique nourri

Le 18 mai 2022, les panélistes de l’événement parallèle de haut niveau du Forum sur l’énergie durable pour tous (SEforALL) à Kigali, au Rwanda, ont tous convenu que l’agression russe en Ukraine a mis en évidence l’importance de diversifier les approvisionnements énergétiques et d’augmenter les investissements dans les énergies renouvelables.

Le chef du secrétariat du Partenariat Afrique-UE pour l’énergie (PAEE) a participé à la discussion sur « la coopération énergétique Afrique-Europe et les implications de la guerre en Ukraine ». Le panel était organisé par la Fondation Afrique-Europe (AEF) et SEforALL et a discuté des répercussions que la guerre en Ukraine a eues sur la transition énergétique africaine, l’évolution des prix des combustibles fossiles et la pression croissante sur l’approvisionnement en gaz et en pétrole.

Laurence Tubiana, PDG de la Fondation européenne pour le climat, et Johan van den Berg, chef du secrétariat, AEEP, ont souligné l’importance de considérer la perspective africaine où la préoccupation la plus importante est l’accès à l’énergie, tandis que la principale préoccupation de l’Europe est la transition énergétique. Néanmoins, Wanjira Mathai, vice-présidente et directrice régionale pour l’Afrique au World Resources Institute, a souligné que la crise actuelle constitue une occasion unique d’approfondir le partenariat entre l’Afrique et l’Europe.

Les principaux enseignements du panel de haut niveau comprenaient la route vers la COP27 et la nécessité d’investir pour continuer à faire avancer le développement du plan directeur du système électrique continental (CPM) et du marché unique de l’électricité en Afrique (AfSEM). Carla Montesi, directrice à la direction générale des partenariats internationaux (DG INTPA) de la Commission européenne, et van den Berg ont fait remarquer qu’un environnement réglementaire solide sera essentiel pour permettre les investissements des secteurs public et privé, et ce n’est qu’alors qu’une transition énergétique pourra réussir vraiment.

La réunion ministérielle de Kigali définit les principes de la transition énergétique africaine

Au cours du Forum, des ministres et des représentants de haut niveau de la République démocratique du Congo, du Ghana, du Kenya, du Malawi, du Maroc, du Nigéria, du Rwanda, du Sénégal, de l’Ouganda et du Zimbabwe se sont réunis pour discuter des exigences d’une transition énergétique juste et équitable en Afrique.

Le résultat de la réunion ministérielle a été le « Communiqué de Kigali », qui énonce sept principes clés pour combler les lacunes en matière de développement et œuvrer pour la prospérité économique en Afrique. Avec le communiqué, le Rwanda et les autres pays représentés appellent les partenaires à s’aligner sur ces principes d’une transition énergétique juste et équitable en Afrique et à traduire leurs engagements en actions.

Rassemblement mondial historique pour évaluer et conduire le succès vers l’ODD 7

Le Forum SEforAll 2022 est considéré comme l’une des plateformes mondiales les plus importantes pour faire le point sur les progrès, présenter les succès, identifier des solutions et mener des actions vers la réalisation de l’objectif de développement durable 7 (ODD 7) et une transition mondiale vers une énergie propre. Le Forum de cette année a accueilli le 10e anniversaire de SEforAll. L’organisation a été lancée par l’ancien secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, en 2011.

L’AEEP a contribué à la création de SEforALL et a joué un rôle important en influençant et en façonnant la compréhension de SEforALL et d’autres initiatives de l’importance des données énergétiques pour améliorer et informer la campagne visant à mettre fin à la pauvreté énergétique.

Lire la suite:

Le PAEE repose sur son Groupe de pilotage: