Africa-EU
Energy Partnership

Actualités

Filtrer les domaines d'action

Facilitation des connaissances
La Nelson Mandela School of Public Governance de l'Université de Cape Town a organisé un webinaire sur "" La zone de libre-échange continentale africaine (AfCFTA) et les opportunités pour les énergies renouvelables et la transformation industrielle - Série 2". Chef du secrétariat du PAEE, Johan van den Berg , espère que l'AfCFTA permettra à l'Afrique d'avoir pleinement accès à l'énergie, à l'industrialisation, au libre-échange et à la stabilité climatique.

Pour en savoir plus

Facilitation des connaissances Vitrine de l’action conjointe
Dans une série d'articles en trois articles pour le portail africain de l'énergie (AEP), Johan van den Berg, chef du secrétariat du Partenariat Afrique-UE pour l'énergie (AEEP), examine le paysage international de l'énergie et du climat, et comment la stratégie de passerelle mondiale de l'UE peut renforcer la collaboration énergétique Afrique-Europe.

Pour en savoir plus

Un dialogue politique nourri
Le 7 septembre 2022, le Partenariat Afrique-UE pour l'énergie (PAEE) a accueilli le deuxième volet du Forum PAEE, intitulé "Faire progresser la passerelle verte entre l'Afrique et l'Europe - Saisir la COP27 pour l'accès à l'énergie et la stabilité climatique". Les intervenants du Forum PAEE ont souligné l'importance de réaligner les agendas climatique et énergétique africains et européens.

Pour en savoir plus

Facilitation des connaissances
Les participants d’une formation en ligne de trois semaines hébergée par le Centre de la SADC pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique (SACREEE) et soutenue par le Partenariat Afrique-UE pour l'énergie (PAEE), IRENA et la GIZ se sont notamment formés aux normes de l’industrie, aux possibilités de développement de leurs entreprises et aux opportunités de réseautage.

Pour en savoir plus

Un dialogue politique nourri

La Commission de l’Union africaine (CUA)s’est réunie à l’occasion de la 2e session extraordinaire du Comité technique spécialisé des transports, des infrastructures transcontinentales et interrégionales et de l’Énergie de l’Union africaine du 14 au 16 juin pour discuter de questions urgentes liées à la crise russo-ukrainienne et à la future COP27. La réunion virtuelle a rassemblé des ministres africains du Transport et de l’Énergie, des représentants des communautés économiques régionales, des institutions panafricaines et des organes techniques spécialisés de l’Union africaine.

La crise en cours entre la Russie et l’Ukraine a compliqué la reprise mondiale après la pandémie de COVID-19, et ses effets sur les secteurs africains de l’énergie et des infrastructures se sont multipliés dans de nombreux domaines. La réunion du comité technique spécialisé a permis d’étudier un article intitulé « Implications of the Russia-Ukraine Crisis on the African Energy and Infrastructure Sectors » (Implications de la crise russo-ukrainienne sur les secteurs africains de l’énergie et des infrastructures) qui analyse les impacts et les risques potentiels de la crise russo-ukrainienne pour les infrastructures et l’énergie en Afrique et propose des mesures urgentes pour atténuer la crise et aider les États membres à gérer les risques qui en découlent tout en tirant parti d’opportunités émergentes.

La 2e session extraordinaire du Comité technique spécialisé des transports , des infrastructures transcontinentales et interrégionales et de l’énergie a également permis de discuter d’un document présentant la position commune de l’Afrique sur l’accès à l’énergie et la transition juste qui sera présenté lors de la COP27 en Égypte au mois de novembre 2022. Le document souligne les priorités de l’Afrique à court, moyen et long terme dans le domaine de la transition énergétique, tout en évoquant le problème de l’accès à l’énergie sur le continent. La réunion a également permis d’élaborer des plans pour coordonner les positions des États membres concernant le traitement des sources d’énergie non renouvelables (en particulier le gaz naturel et les combustibles fossiles), qui peuvent différer des positions prises par d’autres continents. La réunion du comité technique spécialisé a conclu que la transition énergétique africaine doit intégrer une composante de transition juste sachant que les pays africains dépendent fortement des combustibles fossiles et pourraient être très affectés par une transition trop brusque vers des sources d’énergie renouvelable et à faible intensité de carbone.

À propos des comités techniques spécialisés

Les comités techniques spécialisés sont des organes techniques importants de l’Union africaine, qui travaillent en collaboration étroite avec les différents départements de la CUA pour suivre les programmes de développement mis en œuvre par la CUA et par les communautés économiques régionales (CER). Ils fournissent également des informations et des décisions parfaitement étayées dans leurs domaines d’expertise respectifs afin d’accélérer l’intégration continentale et la mise en œuvre des programmes et projets de la CUA.

Le PAEE repose sur son Groupe de pilotage: