Africa-EU
Energy Partnership

La Conférence de l’Union africaine donne les grandes lignes des priorités pour 2022 et se prépare pour la COP27

Non classifié(e) Un dialogue politique nourri

La 35e session ordinaire de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de l’Union africaine (UA) s’est tenue du 2 au 6 février à Addis-Abeba, Éthiopie. Le sommet a permis de discuter des priorités du continent pour l’année à venir et a vu le Sénégal prendre la présidence de l’UA.

Dans son discours d’ouverture, le président de la Commission de l’Union africaine, Monsieur Moussa Faki Mahamat, a donné un aperçu de la situation dans l’UA et a constaté un intérêt accru dans le continent. Il a demandé à l’Union de revoir son approche des partenariats pour s’assurer que tous les partenariats mettent l’accent sur des mégaprojets concrets, transformateurs et intégrés dans les cinq domaines prioritaires que sont la paix et la sécurité, l’infrastructure et l’énergie, le changement climatique, le financement du développement innovant, ainsi que la formation des jeunes et l’autonomisation des femmes.

Le Sénégal prend la présidence tournante de l’UA

Le samedi 5 février, la présidence tournante de l’Union africaine est passée des mains de S.E. Antoine Tshisekedi, président de la République démocratique du Congo, à celles de S.E. Macky Sall, président du Sénégal, lors d’une cérémonie de passation de pouvoir.

Dans son discours de remerciement, le président Sall a déclaré qu’il était honoré de la responsabilité qu’il devait assumer et s’est engagé à collaborer avec tous les pays membres. L’Union africaine célébrant son 20e anniversaire cette année, Monsieur Macky Sall a déclaré : « Nous pouvons être fiers des progrès réalisés dans le cadre d’initiatives telles que le NEPAD, le PIDA, l’APRM, Vision 2063, la réforme institutionnelle, la Grande muraille verte, l’AfCFTA et, plus récemment, la coordination de nos efforts pour lutter contre la pandémie de COVID-19. »

Préparation de la COP27

Le 6 février, le Comité des chefs d’État et de gouvernement africains sur le changement climatique (CAHOSCC) s’est réuni pour discuter des résultats de la COP26, à Glasgow, de ce qu’ils impliquent pour l’Afrique, et de la façon de préparer la COP27 qui aura lieu en Égypte.

S.E. Uhuru Kenyatta, président de la République du Kenya, nouveau coordinateur du CAHOSCC, a souligné la nécessité de battre le rappel pour le soutien des priorités africaines à la COP27. Il a mentionné le financement de la lutte contre le changement climatique, les pertes et les dégâts causés par le changement climatique, les objectifs mondiaux d’adaptation, le maintien de l’objectif visant à limiter le réchauffement climatique à 1,5 degré Celsius, ainsi que la reconnaissance des circonstances et des besoins spéciaux de l’Afrique. Il a demandé l’organisation d’un sommet sur le climat avant la COP27, afin de s’assurer que l’Afrique est unie et qu’elle parle d’une même voix.

Le PAEE repose sur son Groupe de pilotage: